Notre chemin

© 2023 by Going Places. Proudly created with Wix.com

Restez connectés 
août 14

Merci de Gaud-Emmanuel

0 commentaire

MerciMerciiiii bbeaucoup pourpour lala rerencontre surprsurprise dede ce matin . . . . MerMerci pour vovotre tetémoignage de foi , merci pour votre beaubeau prprojet queque vous entreprenez depuis déjà quelques mois et pour encore quelques temps . . . . PaiPaix , EsperEspérance et cocourage à vous etet à wZebulonZebulon . . . . QZebulon,Zebulon, sooussous la pprotection dudu Maître de la vie la Vie. . . . BuenBuen camino etet animoanimo. ánimo. HastaHasta luegoluego . JeJe vousvous atteattend à Padoue pour queque vous veniezveniez meme raconterraconter lala suite :) :) :&) . . . . SrSr Gaud-Emmanuel , rr. aa. Merciiii

Derniers posts
  • Des pélerins lambins, non mais Zébulon, quel toupet ! Ah, tu voudrais terminer les étapes journalières de bonne heure pour te prélasser dans les prairies verdoyantes, contempler les paysages qui te changent de la Picardie ! Mais à qui la faute si les itinéraires sont à rallonge, si tes pattes et ton dos n’en peuvent plus ? Qui a la phobie des ponts, qui ne veut pas passer les gués de peur de se mouiller les pattes ? ce qui oblige tes amis à parcourir quelques kilomètres en plus, et même si ce n’est que quelques mètres, c’est déjà beaucoup lorsqu’on est fatigué. Tu nous apprends que Christine et Bernard sont bavards : tu ne veux tout de même pas passer près des gens comme un malappris ! Le chemin est fait de rencontres ; on ne perd pas de temps à s’intéresser à ceux qui vous parlent de leur quotidien, de leurs peines, de leurs joies. On apprend beaucoup des gens qui ont une autre vie que la nôtre. Et eux sont aussi curieux d’en savoir un plus sur vous. Ils sont admiratifs de votre périple et avouons-le, il y a de quoi ! Ils sont épatés par votre volonté et votre ténacité. Ne t’arrêtes-tu pas aussi quelques instants à poser d’un air hautain devant des vaches dans leur prairie, à raconter on ne sait quoi à tes congénères, à faire le fier devant des gens qui te complimentent…si, si, on a vu tes oreilles qui en frémissent d’orgueil ! Et si tu ne te roulais pas dans les pâtures la nuit, la toilette matinale n’en serait que plus rapide, donc gain de temps ! Tu vas nous rétorquer que c’est ta façon à toi de te détendre les muscles et te masser le dos. Si c’est cela on veut bien te croire, car tu ne bénéficies pas à l’arrivée d’un kiné comme les coureurs du Tour de France. Tes deux amis se permettent parfois quelques douceurs, petit café par ci, petite glace par là. Ils en ont bien le droit pour se remettre des désagréments du voyage et des frayeurs que tu leur procures. Et toi n’es-tu pas toujours tenté par quelque fleur, herbe tendre…on a aussi appris que tu as grignoté nos jeunes pousses de noisetiers en traversant l’Yonne ! Sais-tu qu’ils pensent à ton bien-être avant le leur. La preuve : ton rechapage (cela a pris combien de temps à mettre sur le compte du retard ?) Alors qu’eux-mêmes traînent des chaussures mal en point, pour toi, il a suffi d’un coup de fil à un maréchal-ferrant et te voilà remis à neuf. Pour eux, trouver un magasin de sport dans la campagne est une tout autre histoire. Le soir à l’arrivée, bien qu’ils n’aient qu’une envie, s’asseoir et allonger leurs jambes, les premiers soins sont pour qui ? Et Monsieur trouve que ses amis se trouvent des hébergements dignes d’un palace ! Tu n’es pas en reste. On a pu voir sur les photos, qu’aux étapes, tu as de la paille bien fraîche et odorante et que si tu devais dormir dehors, tu avais pour toi tout seul un grand espace herbeux et sûrement un ciel parsemé de milliers d’étoiles, alors que leur nuitée se résume à, peut-être, 3 étoiles ! Depuis quelques jours, ton barda a été un tantinet allégé, peut-être vas-tu grimper les Pyrénées d’un pas alerte et sans faire de caprices ! On voulait te dire que nous lisons avec bonheur ton récit du pèlerinage, qui nous fait bien rire parfois car teinté d’humour. Merci à Christine et à Bernard qui, par ton intermédiaire et malgré leur fatigue, (hé oui, ils sont fatigués eux aussi !) nous font vivre ce périple. Jacques et Marguerite.
  • Je ne reçois plus de nouvelle de Zebulon depuis deux jours : je vous espère tous en très bonne forme et attends de vos nouvelles avec impatience. Amitiés d'Anne !!!!
  • On essaie de vous suivre très régulièrement et pensons bien à vous en ces journées de pluie incessante ! La messe de samedi prochain 18 mai à Rémy à 18h30 sera dite pour vous sur le chemin de st Jacques de Compostelle... la paroisse et "ses douces brebis" de la plaine d'Estrées comme l'a dit le Père Philippe ce soir dans son homélie à Francieres !!! ne vous oublient pas... Nous vous confions tous les enfants du catéchisme dont la retraite de première communion aura lieu mercredi prochain toute le journée à Arsy... Sinon à notre grande joie, nous avons eu toute la semaine notre petit Lucas à garder pendant les vacances de Marion et Ludovic... Que du bonheur d'être grands parents même si c'est fatigant ! Bises affectueuses et courage !